Faire secours en parapente

07-07-2017

Les parachutes de secours ont bien évolué et il est important de savoir les utiliser.

Trop de pilotes ne savent même pas ce qu'ils ont ni comment s'en servir. Ils n'en ont d'ailleurs pas envie. Tellement pas envie qu'ils n'en font pas suffisemment usage en cas d'incident comme les chiffres de statistiques d'accident en témoignent.
80 % des accidents grâves arrivent alors que les pilotes avaient un parachute et le temps de s'en servir mais ne l'ont pas utilisé.
Un cadre fédéral m'a dit récemment "Plus d'un tour, secours..."
Et oui, et j'ai essayé à mon humble niveau de faire changer les mentalités mais c'est dur.
C'est dur d'entendre un pilote dire qu'à 1000m d'altitude, il n'y a aucune raison de faire secours car on a le temps de gérer...
Ah oui ? et quand les twists commencent à apparaître ?
Si le pilote attend trop longtemps pour faire secours, il est alors possible que la neutralisation de la voile devienne impossible et qu'elle vienne se mettre en effet miroir. Je vous laisse imaginer l'impact plat dos à 8 m/s...
Il y a également le risque de sur-incident avec cascade jusqu'à la chute dans la voile...
Bref, Le parachute de secours sauve bien plus de pilotes qu'il n'en blesse.
Les parachutes de secours ont bien évolué tant sur la vitesse d'ouverture, que la stabilité et le taux de chute.
Ouverture d'un Secour GIN YETI Cross 32  haut de fourchette

Et vous, vous en êtes où ?...

> Toutes nos actualités